Flux RSS

Bienvenue sur Dram Theater
Arran 1998 56,8% OB fut de bourbon
Lire la suite...
 
La Saint Patrick 2009

A l’occasion de la Saint-Patrick, nous avons été convié à une soirée sur le thème de la distillerie Midleton au sein de la Fondation d’Entreprise Ricard

 

Au cours de cette dégustation, nous avons eu l'occasion de découvrir deux nouveautés désormais disponibles sur le marché français, Jameson Gold et Jameson Vintage, mais également redécouvrir Jameson 12 ans Distillers Selection (exclusivité La Maison du Whisky), Jameson 12  ans, Jameson 18 ans, Redbreast et Midleton Very Rare.

 

Le Jameson Vintage ainsi que le Midleton Very Rare sont de très beau produit mais leurs prix sont plus que prohibitifs ce qui amenuisent fortement l'intérêt de ces embouteillages.

 

Le Redbreast reste une valeur sûre de l'irlande et le Jameson 12 ans Distillers Selection a un rapport qualité prix tout à fait convenable.

 

Finalement le produit le plus intéressant dans le domaine du résonnable fut pour la plus part le Jameson 18 ans.

 

Les photos de cette soirée sont disponibles dans la galerie photo où vous pouvez également voir quelsque photos de la distillerie Midleton

 

 

 

 

 
Longmorn 1969 Gordon Macphail 50%

Single cask (fût n°5295) non filtré à froid, refill sherry.

Nez : très fin et subtil, le sherry lui a conféré des notes de vin doux tirant sur les fruits exotiques. Son bouquet reste également d'une fraîcheur surprenante pour cet âge, avec des notes florales entêtantes.

Bouche : une attaque amère qui monte avec une vive intensité vers les agrumes et les épices.

Finale : longueur moyenne, astringente, mentholée, légèrement épicée, mais un peu en retrait par rapport au reste.

Un vieux millésime plus vigoureux que son âge et son degré ne le laisseraient penser. Néanmoins sa typicité et son prix (209€) en font un candidat obligatoire (à mon avis) à la dégustation avant achat.

 
Laphroaig 7 ans 2000 Signatory Vintage 58,2%

Brut de fût affiné 11 mois dans un fût de Maury La Préceptorie de Centernach. Produit spécialement pour La Maison du Whisky. Vendu sous forme de coffret avec une bouteille de vin La Préceptorie de Centernach 2004. Attention, chaque bouteille contient 50 cl (et pas 70 ni 75).

Nez : indéniablement fumé et poivré, mais avec des notes sucrées typiques des affinages au vin (chocolat, fruits rouges)

Bouche : on y retrouve toute la vigueur tourbée d'un jeune Laphroaig, adoucie par les notes vineuses tirant logiquement sur les fruits rouges.

Finale : extrêmement longue, caramel, poivre.

Cet affinage est probablement un des plus réussis qu'il m'a été donné de goûté. C'est d'autant plus surprenant que les Laphroaig se prêtent rarement à ce genre d'expérience. Reste le prix, plutôt élevé (68€ à la Maison du Whisky). Dommage que ce whisky ne soit disponible qu'en coffret, manifestement "taillé" pour un cadeau.

N.B. : ce whisky existe aussi sous forme réduite à 46%, attention à ne pas se tromper, le brut de fût étant nettement plus puissant.

 
Laphroaig 10 ans 1998 Jean Boyer pour les cinq ans du forum whisky-distilleries.info 61.2%

 Ce Laphroaig single cask 10 ans 1998 à 61.2% est une sélection de Jean Boyer lui-même pour célébrer les cinq ans du forum whisky-distilleries.info et il est disponible uniquement pour aux membres du forum

Robe: vin blanc

Nez: le premier nez est une déferlante de tourbe fumée. Vient ensuite l'iode accompagnée de notes citronnées et de miel(?!) toujours sous la houlette de la tourbe..

Bouche: commence par un concentré de tourbe marqué tout de même par une présence d'alcool. Puis le citron apparaît beaucoup plus marqué que sur le nez, accompagné d'une amertume propre et d'un peu de sel. L'ajout d'eau lui donne une note plus grasse moins amer plus citronné, plus salé et épicé.

Finale: totalement fidèle à la bouche avec une très belle longueur.

Ce Laphroaig est vraiment fantastique et nous replonge dans les vapeurs d'Islay. Il a toutes les notes d'un Laphroaig en plus puissant. L'ouverture du nez est une pure merveille et l'ajout d'une pointe d'eau lui retire la présence d'alcool en bouche qui pourrait en rebuter quelques un. A 51€, hors frais de port, le rapport qualité prix est au top, ce qui commence à se faire rare de nos jours surtout dans cette gamme de prix.

Un conseil : si vous aimez Laphroaig, pour moi c'est un "must have.

 

Se connecter



Qui est en ligne

Nous avons 3 invités en ligne

Recherche